Vous trouverez sur cette page le livre  "Pour que vive le nouveau monde" écrit par Bertrand Claverie, faisant suite au combat contre "l'usine à bitume" et évoquant son après.

Sa première partie relate l'aventure de cette extraordinaire mobilisation contre le projet de la Colas (un peu à la façon de Chabrol et Marti dans leur livre "Caminarem" aux éditions Laffont) et analyse les raisons de son succès. Mais que faire plus généralement dans un monde qui s'autodétruit ?

Bertrand développe alors sa pensée dans la deuxième partie dont voici  l'avant-propos :

Notre monde va très mal, et nous le savons aujourd’hui, c’est un enfer que nous préparons pour nos enfants et nos petits enfants.
Face à cette situation, individuellement et collectivement l’humain est en plein désarroi.
Face aux catastrophes annoncées, sa révolte, ses réactions, quand elles sont au rendez-vous, sont très largement inefficaces.
Elles ne sont quasiment jamais à la hauteur des enjeux. Elles ne lui sont pas proportionnées.
Ce texte est un texte de mobilisation :
Il présente d’abord, sans faux-fuyants, la nature, la taille et les mécanismes des problèmes
auxquels nous sommes confrontés.
Il analyse en détail les ressorts de nos faillites individuelles et de nos faillites collectives.
Les raisons profondes de notre désarroi et de notre incapacité à réagir avec efficacité.
Il trace un chemin pour sortir du désarroi, pour lever nos inhibitions et pour commencer à
dessiner le nouveau monde.
Il encourage chacun d’entre nous à s’engager dans l’action, librement, de manière déterminée,
en mobilisant le meilleur de ses forces.
Il propose une vision des combats à venir et une stratégie pour les mener.
Il fixe enfin les objectifs que nous devons atteindre et donne un délai pour y parvenir.

Bonne lecture !

Attachments:
Download this file (Pour_que_vive_le_nouveau_monde_13x18_ texte_intégral.pdf)Pour que vive le nouveau monde[Texte intégral (parties 1 et 2)]645 kB16-07-2019 11:40